Archive

Posts Tagged ‘Shingeki no’

2013 et les animes

1 janvier 2014 5 commentaires

Bonjour les gens.
D’habitude en fin d’année on regarde l’année qui s’est écoulée et on essaye d’en tirer des enseignements. Et quand la nouvelle année arrive, on fait alors des pronostiques sur ce qui va se passer pour pouvoir ensuite se la raconter un max plus tard en disant qu’on l’avait prévu. Et puis si ça n’arrive pas, on s’en fou, on oublie tellement vite ce que l’on raconte.
Mais j’en ai un peu rien à foutre de savoir ce qui va se passer, quand je me le prendrais en pleine face, il sera bien assez tôt pour s’en préoccuper. Je préfère regarder en arrière et voir ce que j’ai aimé dans cette année 2013, histoire de me dire que la vie mérite d’être vécue.
Alors à la base je devais écrire un seul article pour couvrir l’année 2013, mais je vais découper ça en deux. Tout d’abord, les animes aujourd’hui, puis dans un deuxième temps, la chanson (que l’on pourra surement renommé en idol), ma vie ne se résumant bien entendu qu’à ça.

2012 avait été l’année de la reprise des animes pour moi. 2013 a été une continuité à ce niveau. Je n’ai pas lâché mon effort là dessus et les animes me l’ont bien rendu. Chaque saison a eu son anime cool que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre. Ce n’était pas l’orgie, je n’avais pas une multitude d’animes qui m’offrait du plaisir, mais déjà un à chaque saison c’est déjà pas mal dans notre période de crise du plaisir.

Shingeki no kyojin

Shingeki no kyojin

Le printemps aura été assez mitigé avec un peu de recul. Il y a eu du lourd avec Shingeki no Kyojin, mais malgré tout le bien qu’on en dit un peu partout, j’ai trouvé l’anime très lent dans le déroulement de l’histoire mais aussi de chaque épisode. Certains épisodes n’ont même pas 10 minutes de contenu réel. Alors oui, cette série est plutôt sympa dans son ensemble. Le rittai kidou souchi est super classe et rend les combats cool, dynamique et très aérien sans pour autant donner des supers pouvoirs aux personnages. Mais de là à encenser autant l’anime, faut pas déconner. Par contre, il y a une chose de sûr, c’est que Guren no yumiya a été le tie up d’anime le plus médiatique de l’année et il le mérite. Même Preserved Rose avec TM Revolution et Nana Mizuki n’ont pas fait le poids. Le vrai problème de Preserved Rose, c’est que l’anime Valvrave the liberator dont il est l’opening, est une bouse infâme.

To aru kagaku no railgun S

To aru kagaku no railgun S

Après, moi j’adore Fripside et donc forcement les tie up de Railgun me donne beaucoup de plaisir. Ca a encore été le cas sur la suite de la série To aru kagaku no Railgun S. Par contre je dois dire que je n’ai pas trop aimé cette saison. J’aime énormément les personnages de cette série. Et je veux dire par là, que j’aime vraiment quasiment tous les personnages, ce qui est ultra rare. Mais la saison était trop longue. Ce n’est pas vraiment les épisodes tranches de vie qui m’ennuyait, mais plus les épisodes histoires où il ne se passait au final pas grand chose. Le seul vrai épisode qui aura été cool tout du long aura été le dernier (et les bastons avec Accelerator). L’épisode 24, qui aura enfin mis en action Kuroko et Mitsuko. Si cette licence pouvait un peu se décentraliser de Misaka, ça serait vraiment cool (bien que je l’aime beaucoup).

Senki Zesshou Symphogear G

Senki zesshou Symphogear G

Après j’ai regardé Senki zesshou Symphogear G. Symphogear c’est du magical girl avec du nekketsu dedans. Quand l’action se met bien en place, c’est d’une violence émotionnelle ultime. Et puis c’est pété d’insert songs plus cool les unes que les autres. Bref c’est violent. Il y a pas mal de défaut à cet anime, mais cette deuxième saison réussi à en enlever quelques uns.
Et puis même si l’opening de cette nouvelle saison n’aura pas été aussi puissant que LE Symphogazer, les insert songs de Maria et Yukine sont justes excellentes. Ces différentes chansons transcendent vraiment l’anime.
D’ailleurs qu’on soit bien claire, quand le concert de Symphogear qui s’est déroulé en Décembre sort en BluRay, c’est l’instant buy sans même se poser de question et dès que je le reçois, je vais en pèlerinage à la campagne pour faire péter les décibels comme il se doit. J’ai pas pu le vivre en vrai, mais je vais quand même essayer de le vivre intensément.

Kyoukai no kanata

Kyoukai no kanata

Enfin il y a eu Kyoukai no Kanata. Cet anime aura été assez étrange, je l’attendais sans vraiment l’attendre. Les premiers épisodes m’ont laissé sur ma faim. Même si c’était beau à voir, la perso principale, Mirai me sortait par les trous de nez. Mais j’ai continué car on sentait le potentiel derrière et que j’aimais voir Mitsuki, mon personnage préférée de cette série, qui pour ne rien gâché a comme seiyuu, Chihara Minori qui chante d’ailleurs l’opening  bien sympa.
Mais tout ça c’était avant l’épisode 6. L’épisode qui a tout fait basculer. L’épisode qui rappel que Kyoani est extrêmement doué pour offrir du fan service intelligent. Qu’on soit bien clair. Je ne comprend pas que cette chanson Yakuzoku no kizuna ne fasse pas plus le buzz. Je serais producteur d’un groupe d’idols, je leur fait faire une cover sans attendre. Je comprends tellement pas.
Pour ne rien gâcher à partir de cette épisode, l’histoire avance pour de vrai et on commence à mieux comprendre tout ce qui se passe. Et à la fin, j’en arrive même a apprécier Mirai.
Bon après Mitsuki et Hiroomi sont justes indétrônables tellement ils puent la classe, mais ça c’est une autre histoire.
Je suis assez surpris par tout ces gens qui crache littéralement sur Kyoukai no Kanata. Comme si Kyoto animation était devenu le vilain petit canard, que le studio les avait trahi sur les derniers animes et que maintenant il fallait vomir sa haine, peu importe la qualité réelle de l’anime présent. Vraiment surpris de beaucoup de critiques qu’on peut lire sur le net ou même que j’entends autour de moi.
Au final Kyoukai no Kanata aura vraiment été mon anime de l’année. J’espère que ça ne va pas s’arrêter là, car il y a encore beaucoup à voir sans même avoir besoin de tirer sur la ficelle.

Kill la Kill

Kill la Kill

Je vais faire un petit point sur Kill la Kill qui en tout logique aurait du être la tuerie de l’année, mais sur cette première partie de l’anime (épisode 12 sur 24), c’est assez moyen à mon goût. Oui ça pète de partout, mais pas tant que ça en vrai. Et pour être franc, je n’ai pas ressenti une seule fois ce frisson d’excitation que normalement on devrait ressentir tout les 2 épisodes minimum vu l’héritage de cet anime. Même si ça reste un bon anime voir même un très bon anime, c’est ma déception de l’année. Mais, on l’anime n’est pas fini et nous réserve surement encore des surprises. J’espère que la deuxième partie prendra beaucoup plus d’ampleur et me fasse mentir sur mon jugement actuel.