Accueil > InJapan > Hazumisaki

Hazumisaki

Bonjour les gens. Aujourd’hui c’est ma journée de repos. Je ne fais rien. Enfin si je fais des lessives, je me repose et je fais des trucs sans rapport avec le Japon. En fond sonore je met du youtube random SKE48 pour me donner un peu de courage à faire toutes ces choses peu distrayantes. J’aurais pu tomber sur le PV de Hazumisaki, mais ce n’est pas le cas, tant pis je fais la transition quand même, comme si de rien n’était.

Donc Hazumisaki, c’est un titre de chanson, mais c’est aussi un endroit au Japon. J’avais envi de faire une excursion et il me fallait un lieu. Mais je voulais pas un but du type « voir le temple machin », « le truc qu’il faut voir absolument sinon ton voyage n’a aucun sens ». Mon voyage n’a aucun sens, et j’en suis bien satisfait ainsi. Quoi qu’il en soit je devais trouver un truc.
J’ouvre Google map et je vois dans mes cartes, que j’avais pointé Hazumisaki, l’endroit où a été tourné un PV des SKE48, et dans le PV ça avait l’air sympatique. Tout du moins ça ressemblait à la mer. Pas la mer façon baie de Tokyo, Yokohama ou je ne sais quelle ville près de la mer. Non ça faisait petit port un peu éloigné de la vie bruyante.
Ma destination est choisie. Je regarde comment y aller et je vois que le train n’y va pas. Ca me conforte dans l’idée que je dois y aller. J’avais donc plus ou moins prévu d’y aller, sans vraiment mettre de date ni regarder plus que ça les moyens pour y parvenir (ligne de train, direction, bus).
Je me lève de bonne heure (en faite je n’arrivais plus à dormir) et je prend le Shinkansen de 7h pour Nagoya. 2h plus tard je suis à Nagoya. Je prend la meitetsu line en direction de Utsumi. C’est ce qui semblait le plus proche de ma destination final. Au fur et à mesure du trajet, le train se vide de plus en plus. Une fois arrivé à Fuki, une station où la ligne se sépare en deux, la quasi totalité des gens qui restaient dans le train s’en vont. Nous sommes deux dans le wagon. Tout va bien. Quand le train arrive à Utsumi, le terminus, nous sommes 5 à descendre du train.
Je suis rassuré, c’est bien le trou du cul du monde civilisé. Mais ma route ne s’arrête pas là, sinon ce serait bien trop facile. Nous sommes proches de la mer, je décide donc d’y aller et de la longer pour arriver à Hazumisaki. J’avais cru me souvenir qu’il fallait 2h de marche.
Lorsque j’arrive à la mer, je découvre … un vent à arracher la culotte d’une idol. Au final ça fait de jolie vague, c’est sympa aussi, mais bon, je suis quand même bien content quand ça se met à se calmer un peu. Et là c’est partie pour l’aventure, pour la marche … interminable.

Le bus des SKE48 a bien changé

Le bus des SKE48 a bien changé

Au début, j’étais tout joyeux. Je faisais des petits détours quand je voyais quelque chose qui pouvait sembler intéressant. Un mini temple perdu dans la mini montagne, une tori perdu sur le bord de mer… C’était cool.
Mais à un moment je me dis que j’ai beaucoup marché et j’aimerais savoir où j’en suis. Et là le miracle de la technologie apparait. Je n’ai pas de réseau internet, mais je lance Google map sur mon téléphone et là je vois que l’application avait mis en mémoire la carte concernant tout le sud de Aichi. Un petit coup de géolocalisation et un point m’indique où je suis sur la carte. Je suis agréablement surpris de voir que ça fonctionne, je suis moins agréablement surpris quand je vois que je ne suis qu’à mis parcours.

Tori perdu

Tori perdu

Chemin pour aller au temple dans la mini montagne

Chemin pour aller au temple dans la mini montagne

Un poisson, normal, on est à la mer

Un poisson, normal, on est à la mer

J’ai un petit coup au moral. D’autant que le coin que je traverse à ce moment là, ressemble à un port de pêche à moitié à l’abandon. Bref, quand le moral n’y est pas, tout vous semble nul de toute façon. Je décide donc de faire moins de détour et d’aller droit au but. Ce qui je pense aura été une bonne décision, car il n’y avait pas grand chose à voir sur la suite du parcours.
Je vois enfin ma destination visuellement au loin. Un regain d’énergie se fait sentir.
Sur le même moment, je croise un groupe de jeunes en train de faire une randonné. Ca ressemblait à une classe de lycée avec quelques profs ou accompagnateurs par ci par là. C’était marrant. Il y avait le groupe des coureurs, le groupe de joyeux lurons, le groupe des glandeurs, le groupe des copines, le solitaire, le groupe des 1er de la classe… Chaque groupe m’a salué à leur façon, toujours différentes, un simple Konnichiwa, un « Oooosh », un tapage de main, un début de conversation… J’avais l’impression de croiser la classe de Great Teacher Onizuka. Ca m’a beaucoup amusé.

Et là, j’arrive. Je continue un peu au pif en me disant que je trouverais bien ce que je trouve. Je vois des escalier aller dans une petite foret, je m’y engouffre.

J'ai attendu de voir Rina... Mais rien

J’ai attendu de voir Rina… Mais rien

Chemin pour aller au point d'observation

Chemin pour aller au point d’observation

Il faut passer devant en courant, sinon ça le fait pas

Il faut passer devant en courant, sinon ça le fait pas

On y est presque

On y est presque

C'est là

C’est là

En soit je ne suis pas ébloui par le paysage. C’est la mer. Mais je suis content d’être là quand même, j’apprécie.
Après un petit moment à penser à plein de chose, je m’en vais pour aller chercher de quoi manger. Et là je me rend compte que l’on est pas en été. C’est assez mort. En faite je ne suis pas vraiment certains qu’en été ça soit réellement plus vivant. Les petits restaurants ou truc à emporté, ne sont pas super mis en avant. C’est tristounet.

La mer c'est bleu et ça mouille

La mer c’est bleu et ça mouille

Je vois ensuite le point d’embarquement pour aller soit sur les petites îles soit pour aller de l’autre côté vers Atsumi. Enfin, pour les îles j’avais compris, pour Atsumi, je savais pas trop à quoi ça correspondait à ce moment là. Je ne vois pas trop de temps de trajet, les bateaux ne sont pas si fréquent que ça et il est 15h. Je sens le gros fail arriver. J’aimerais bien y aller, mais je ne sais pas laquelle a été utilisé pour les scènes de plage, Himakajima ou Shinojima. Je suis pris dans le doute et au final décide de ne pas y aller à cause des problèmes d’horaires.
Je reste un peu dans le port. Je vois une avancé dans l’eau et je crois me souvenir d’une scène sur cette avancé. Je décide d’aller y jeter un coup d’œil.
C’est assez étroit et le vent s’était remi à bien souffler violament. Lorsque j’avance je me fais emporter par deux fois par le vent et je fais des pas de côté… Sauf que comme je dis c’est pas très large. Je voyais d’un côté l’eau et de l’autre des blocs de bétons casseur de vague. Je n’avais envi de tomber ni d’un côté, ni de l’autre.
Une fois arrivé un peu moins de mi parcours, j’ai mis mes twintails, enfilé un costume de maid et j’ai baissé ma culotte en faisant demi tour. Je me suis senti humilié. Le vent a coupé mes envies de libertés.

Je te retiens toi

Je te retiens toi

Je me décide enfin à rentrer. Et là je vois le bus qui attend devant la zone d’embarquement des bateaux. Je demande au conducteur qui attend devant où il va. Il va a la station de Kowa. C’est l’autre branche de la ligne de train que j’avais pris le matin. Il me dit que c’est 300 yens. Il m’a fallut un peu moins d’un dixième de seconde pour prendre la décision de retourner en bus plutôt que de me retaper plus de 2h de marche.
Les bus sont toujours aussi ridicule. Non mais pour de vrai, les bus me font pitié ici. Y’a pas de place, c’est mal agencé. Je parle de tous les bus du Japon, qu’on soit bien d’accord. Non mais Renault ou je sais pas quoi devrait tenter quelque chose. Il n’y a pas photo, nos bus sont bien meilleurs. Il faudra juste qu’ils pensent à rajouter la climatisation.

C'était plutôt jolie en général

C’était plutôt jolie en général

Quoi qu’il en soit, le trajet de retour se fait sans encombre.
Au final je regrette un peu d’avoir fait le voyage aller à pied et non en bus. Je n’aurais pas vu les petites choses que j’ai vu en route, mais j’aurais gagné du temps et j’aurais pu aller sur l’une des iles, ce qui aurait pu être plus intéressant je pense.

Carte :

Publicités
Catégories :InJapan Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :