Accueil > Uncategorized > (Les vraies) Japan Expo 2012

(Les vraies) Japan Expo 2012

Bonjour les gens. Dernièrement je me disais qu’il était temps de partir à l’aventure.
Malheureusement Albatruc est déjà au Japon, donc je peux pas jouer les aventuriers là bas. Mais heureusement Kikkawa Yuu a pensé à moi et m’a proposé de venir à Japan Expo Centre et Japan Expo Belgium.

Japan Expo Centre c’était donc le 27 et 28 octobre et Japan Expo Belgique le 2, 3 et 4 Novembre.
Je regroupe les deux conventions dans un seul et unique article, parce qu’il n’y a pas de quoi en faire deux articles.
Mais on s’en fou, partons à l’aventure pour voir Kikka. On va faire ça dans l’ordre chronologique.

Japan Expo Centre.

Orléans … WTF cette ville? Ils sont pas net les gens là bas. Rouler sur les trottoirs. Le tram qui dépose les gens sur les voies réservées aux voitures. Une ville fantôme où les gens vivent en sous sol. Je flippais. Je parle même pas des gens que vous croisez là bas. Des vrais psychopathes. Cette ville est un asile. Je déconne pas, ils sont pas net les gens de là bas.
Mais ne nous focalisons pas sur la faune locale et entrons dans … la salle de sport du lycéen voisin ?
Vous êtes sérieux ? Mais non mais attendez, il y a 6 stands et demi. la kermesse de ma primaire à l’époque était 4 fois plus grandes. Bon soit, passons. Il y a pas de raison, il y a surement de quoi s’amuser.
10min plus tards, on a fait le tour et il n’y a rien à faire.
OK.
Pour passer le temps, on croise Kikka plusieurs fois. Il faut dire, elle aurait du mal à passer inaperçu, avec les 3 clampins de visiteurs et une salle des fêtes de 10m². Vient l’heure du Showcase.
Sur le papier, il était dit 1h, mais on a eu à peine 45min. Surement qu’elle n’avait pas envie de voir la laideur du publique, ou parce qu’elle était fatigué… Ou parce qu’ils avaient prévu un « encore » qu’ils n’ont pas fait ?
On ne le saura surement jamais. Mais même si 45min c’est plus court que 1h, ça reste 45min de bonheur. Kikka nous fait une belle performance, tous sourires dehors. Elle est vraiment jolie. Ça faisait un petit moment que je l’avais délaissé, donc la retrouver comme ça de nouveau, c’était assez violent. Je veux dire … ses cuisses, elles sont magnifiques et je les imagines pleines de goûts et de vitamines.

Kikka s’en va et l’intérêt de la journée disparait avec elle, on effectue donc un bon temporelle au lendemain.

Le lendemain nous retrouvons Donnie qui en gros connard n’est venu qu’un seul jour. Le jour des dédicaces histoires de ne pas prendre de dédicace. Oui je dis bien prendre, car pour bien faire, les dédicaces étaient distribué à qui bien veut, ce qui était plutôt cool pour les gens sans chance.
Mais avant la dédicace, c’était le showcase. Ici, on se souviendra du « encore » mémorable déjà cité sur l’internet 2.0.
Le nouveau concept du rappel, où c’est l’artiste qui rappel son publique. Et même dans ces moments de lose, Kikka reste extraordinairement classe. Une professionnelle jusqu’au bout.

Pareil pour les dédicaces, une professionnelle jusqu’au bout, même à ce moment où une personne arrive et lui demande de signer sur … son plan Japan Expo. Même dans ces moments elle garde le sourire. On surprend bien un petit moment « WTF, elle se fou de ma gueule » mais elle se remet à sourire. Pareil avec les gens un peu pervers, elle sait rester professionnelle en rigolant face à leurs demandes étranges au lieu de s’enfuir en pleurant.
Pour ma part, je lui dirait juste que je l’avais vu l’année précédente au Japon. Oui, quand je peux, j’essaye de faire comprendre à l’idol que je suis pas un mec perdu. Je me dis que ça pourrait la réconforter un minimum de savoir que je suis pas juste un mec perdu qui a vue une file d’attente.

La journée est sur le point de se terminer mais il y a un tirage au sort pour gagner une bannière … ? Ok.
On y participe et on assiste donc au tirage au sort, fait par une personne du staff JE. Pas cool, c’est même pas Kikka qui fait le tirage, on peut même pas profiter de la voir. Bien entendu, personne de notre gang ne la gagne. Mais aucune tristesse, on est heureux d’avoir vu Yuu.

L’aventure Japan Expo Centre se termine là pour moi.
C’est parti pour Japan Expo Belgique.

Donc resituons un minimum le contexte.
Le mercredi 31 octobre je vais en Belgique fêter l’anniversaire d’Akarin. Et Akari, c’est pas une tendre. Donc on se retourne un minimum la tête.
Juste de quoi être bien pour le lendemain pour apprendre la nouvelle : Kumin annonce son Sotsugyou.
NICE.
A ce moment là, je sens que tout va partir en vrille. J’ai même pensé que Kikka allait annuler sa venue à Japan Expo Belgique.

C’est donc en toute confiance et plein d’entrain que je vais à Japan Expo Belgique le Vendredi.
Je suis totalement à la ramasse, perdu dans mes pensées noirs. Et sans m’en rendre compte je me retrouve assis dans la salle des showcases avec Kikka qui fait la répétitions… Wait… Mais qu’est ce que je fais là ? Pourquoi je suis tout seul avec le staff japonais ? Après quelques minutes de réflexion pour me dire que j’ai vraiment rien à faire là, je me casse.
Je retrouve les INNeux qui ont eu le courage de venir jusqu’en Belgique.
C’est donc plus ou moins ensemble qu’on assiste au showcase.

Une perf’ qui ressemble à un mix entre ce qu’on a eu de meilleur à JE Centre le samedi et le dimanche. Vraiment un très bon show. J’ai bien pris du plaisir comme il faut. Kikka aura bien été traumatisé par le « encore » de JE Centre. Et ici, c’est à peine si elle est sortie de scène pour revenir.
C’est donc tout heureux qu’on se dirige directement à la salle de conférence. On se retrouve donc bien devant comme il faut pour voir Kikka. Une Kikka qui répondra aux questions des gens. Des questions qui porterons en grande partie sur ses goûts : musique préférée, membre préférée, truc préférée. Dans l’ensemble, les questions étaient pas si mauvaises.
J’ai bien aimé quand elle ne s’est pas souvenue du nom de sa chanson préférée des Milky Way. « Heu ma chanson préférée des Milky Way … huuuu … Huuuu, c’est la coupling song de TanTanTan … hum le titre de la chanson c’est … huuuum … je me souviens pas, la honte … »
On a ensuite eu le droit à la diffusion du PV du dernier single. Et là Kikka aura été assez drôle. Durant la diffusion du PV où les gens écoutaient religieusement, elle se met à faire des petits « Kiiiikka … Kiiiikka …. tchooo Kawaii » au micro avec une tête ultra sérieuse et une voix bien grave.
Tout du long elle aura été amusante et cool…. eh wait c’est pas fini ?
Oh elle va faire gagner la même bannière qu’à JE Centre. Mais ici, tous les gens doivent faire un Janken général contre elle. Vous savez le truc habituel, tout le monde se lève, on fait janken général et ceux qui ont gagné contre elle, reste.
Oh j’ai eu bon.
Oh j’ai encore eu bon … ah merde, on est 5 (nul les gens), ils nous demande de nous rapprocher devant la scène.
Oh j’ai encore bon … Ah méga merde, on est plus que 2. Ils nous demandent de monter sur scène et de faire un Janken à côté de Kikka.
Alors quitte à se faire chier à monter sur scène devant tout le monde, je me met juste à côté de Kikka.
Oh j’ai encore bon … Trop doué, elle n’a rien pu faire, je l’ai totalement violé sur toute la série. Je suis sûr qu’elle aurait préférée que ce soit la fille qui gagne, mais moi je suis comme ça, la galanterie et la compétition c’est pas compatible. Eh mec, j’ai regardé moult Idoling!!! avec du jankenpie dedans, tous les jours où Kyoka faisait des janken sur Google+, j’étais là à jouer avec elle.
Janken is serious business.
Bref, elle me demande mon nom et signe la bannière. J’avais envi de lui manger ses cuisses, mais il fallait être un minimum raisonnable sur scène.
Elle prend aussi le temps de me demander si je la connais. C’était assez drôle j’ai bien ressenti le ton « j’espère que tu me connais au moins :/  » et après elle me demande si je connais le Hello Project et pour preuve me demande ma chanson préférée du Hello Project en dehors de ses chansons … Eh mais wait, c’est un interrogatoire, je suis perturbé, j’ai que des noms de chanson des SKE48 qui me viennent en tête. Dans la panique je sors Take a Chance. Elle met un peu de temps à situer la chanson : « ben Take a Chance quoi, La dernière des Momusu … … non mais dit le si tu connais pas les titres des chansons ».
Bref je me retrouve avec une fucking bannière de 2 mètres de large. Je m’en fou totalement, ce que je retiens ces que j’ai violé Kikka au janken, j’ai tourné autour d’elle comme un moustique, je lui ai papoté, je lui ai mangé la main …

Il est assez tard, donc il est l’heure de faire un bon temporelle au Samedi pour assister au showcase. Et là, c’est la douche froide, déjà parce qu’il pleut pour aller à JE et aussi parce que c’est la merde. Trop de gens qui font n’importe quoi. Je parle pas des wota hein, chaqu’un sa manière de s’amuser. Non ici c’était les bouseux perdu venu découvrir… En faite eux n’ont rien découvert, faudrait que je demande plutôt à leurs téléphones et autres APN ce qu’ils ont pensé du show.
Ça me donne tellement envi de vomir tous ces gens. Ça m’a totalement cassé mon plaisir. C’est donc appuyé au mur que je scrute Kikka du mieux que je peux.
Le fait d’être contre le mur permettait aussi de ne pas se faire démonter par le mixage du son avec des basses totalement craquées.
De toute façon je m’en fou, le show du vendredi était excellent, donc j’oublie rapidement la perf’ du samedi et fait un bon temporel au dimanche.

Le dimanche c’est la journée dédicace. J’ai eu mon ticket gagnant du premier coup, mais au final il était impossible de ne pas assister à la dédicace. C’est ça l’avantage des petites conventions sans personne pour s’intéresser aux artistes.
Cette fois je suis venu avec son PhotoBook. Je me suis dis que quitte à avoir son PB, autant le faire dédicacer. Un choix pas mauvais, car lorsqu’elle voit le PB au moment où j’arrive elle fait un grand « Aaaah » toute heureuse. Vu que je lis en elle comme dans un livre, j’ai su qu’elle pensait « Un pervers, mais au moins il me connait, je suis satisfaite ».
J’ai demandé à l’interprète de lui dire qu’elle est encore plus jolie en vrai qu’en photo. Et ensuite je propose directement à Kikka de prendre sa revanche au Janken. Elle saute sur l’occasion pour essayer de regagner son honneur bafoué.
Manque de chance, j’ai instinctivement réagis à son aura de compétition et PAF je la viol encore une fois. Elle a intérêt de s’entrainer si elle veut prendre sa revanche une prochaine fois.
Mais dans son ensemble la dédicace aura été excellente. On pouvait rester pratiquement aussi longtemps que l’on voulait, prendre des photos, lui parler, faire portnawak, on pouvait tout faire, sauf lui manger les cuisses…

Et là les dédicaces sont fini et on se rend compte qu’on a plus rien à faire là. Donc je me casse. Oui parce que même si c’était plus grand que Japan Expo Centre, il y avait pas de quoi tenir 3 jours.

Bref partir à l’aventure quand Kikka est dans le coin c’est plutôt sympa. Je suis pressé de pouvoir rejouer à janken avec Kikka.

Publicités
  1. 5 novembre 2012 à 16:49

    Un peu de soleil dans la grisaille ambiante 🙂 (j’Airi)

    Moi aussi j’irai lui manger les cuisses la prochaine fois :3

  2. 5 novembre 2012 à 17:34

    Des cuisses ;_; ok, j’irai la voir !!!

  3. deneth
    5 novembre 2012 à 19:18

    hahaha, le fourbe, il a déjà oublié Kumin, il ne pense plus qu’à Kikka !

  4. 6 janvier 2013 à 23:11

    T’as carrément fait ce qu’il fallait faire : la violer au janken. DANS SA GUEULE.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :